Mémoires d'un clone ; Chapitre 6

Publié le par Aralas

Par Aralas:


Chapitre 6 : Résistance


 

L’escouade clone avait aidé les résistants à fortifier leur défenses, mais cela restait très léger. Le petit camp était maintenant entouré d’une petite palissade de bois avec tout les 5 mètres a peut près des positions un peut plus hautes pour les sentinelles. Les clones snipers avaient pris place sur ces positions et prévenaient le reste du camp à la moindre chose suspecte. La tension était palpable et le problème des clones étaient qu’ils ne savaient pas du tout contre qui ils devaient faire face. La jedi leur avaient expliqué qu’elle avait sondé la mémoire des survivants pour savoir a quoi ressemblait les attaquants, mais elle n’avait apparemment pas beaucoup d’expérience dans ce domaine et tout semblait flou. Ils devaient faire face à une espèce non humanoïde, ressemblant a de gros insectes de 4 a 6 mètres. Pendant ses tours de garde, FK 187 c’était demandé comment des créatures qui ne semblaient pas très développés auraient pu venir ici par leur propre moyen. A force de réfléchir il ne voyait qu’une solution, on les avait emmenés, mais pourquoi, il n’en savait rien. Il avait bien essayé d’en parler a FK 186, le clone qui était le dernier survivant en plus de lui de l’escouade de Géonosis, celui aussi avec qui il avait partagé de nombreux entrainements sur Kamino, frère de cuve oblige, mais ce dernier ne semblait pas du tout s’inquiéter de ça.
Le commandant Laria Aralstha avait aidé un peut au début pour la mise en place des défenses mais étaient rapidement partit enquêter en dehors du camp avec un soldat clone spécialisé dans l'environnement forêt et un survivant qui connaissait bien les lieux, il était apparemment une sorte de trappeur. L’emplacement du camps était aussi dû a sa connaissance du terrain.

La résistance se mettait en place petit a petit et chacun prenait sa place. Des clones accompagnaient des habitants chercher de la nourriture le plus près du camps possible. Cela dura quelques jours sans aucune attaque mise a part quelques prédateurs habitants la région. Cela paraissait illogique à FK 187, au vu des défenses, si les attaquants attaquaient le camp soudainement, quand on voyait ce qu’ils avaient fait dans la capitale, les résistants ne pourraient pas faire face longtemps. Quand a la jedi, elle n’avait pas non plus rencontré ces extra-terrestres. Mais selon les apparences elle avait peut être trouvé la trace de leur campement. La décision avait été prise, Laria irai avec la moitié de l’escouade vers ce probable camps et l’autre moitié resterai protéger les résistants. FK 187 avait été choisis pour la protection du camp et cela l’avait plutôt déçu.
Le départ se déroula le lendemain matin, a la première heure. Les 2 moitiés de l’escouade resteraient en contacte via comlink. Les premières heures se passèrent sans encombre, les rapports des deux moitiés de clones se donnaient des rapports réguliers. Mais en fin de mâtiné, alors que la jedi et les clones auraient du atteindre le probable camp ennemi, le contacte radio coupa. Le capitaine qui était resté à la base diriger la résistance tente a plusieurs reprises de reprendre contacte mais sans succès. La procédure voulait que l’on contacte le commandement sur Coruscant mais la planète Razduq-prima était trop éloigné pour un appel direct, il fallait donc contacter une planète de la République pour qu’elle fasse le relais. FK 187 ne supportait pas d’attendre, il ne voulait pas encore perdre des compagnons comme sur Géonosis. Il essaya d’en parler a son capitaine.
- Capitaine, dit FK 187, je suggère d’envoyer rapidement une équipe de secours sur les lieux.
- Négatif, répliqua le capitaine, on se sait rien de se qui se passe la bas et nous ne pouvons pas nous permettre de perdre plus d’homme.
- Mais si on ne fait rien ils vont peut être mourir ! Je vous demande d’y aller avec trois ou quatre compagnons.
- Ils sont peut être déjà morts. Et nous avons besoin de tout le monde au camp, nous ne savons pas s’ils vont répliquer. Maintenant retournez immédiatement a votre poste soldat, c’est un ordre.
FK 187 ne dit pas et se dirigea vers son poste. Il ne pouvait cesser de penser à ce que pouvait être en train de vivre ses frères clones et à la jedi. Son esprit ne parvenait pas a évacuer les images de Geonosis. C’était trop pour le clone, il irai coûte de coûte rejoindre les autres, même s’il devait désobéir aux ordres. Il se demanda soudainement comment un clone comme lui pouvait penser à faire une chose pareil, mais il évacua rapidement cette interrogation pour se concentrer sur la façon dont il allait s’échapper du camps. Après quelques minutes, il arriva à la conclusion qu’il devrait créer une diversion, mais comment ? Ce n’était qu’un simple soldat et il n’avait aucune autorité. Il essaya de parler de ses intentions à FK186 et celui-çi le regarda de la même façon qu’il le regardait quand ils étaient sur Kamino et que FK187 proposait une idée farfelue pour un clone. Mais bizarrement, il lui arrivait de suivre les plans de son frère, et c’était le cas pour cette fois ci, au grand soulagement de ce dernier. FK186 attirerait l’attention des gardes sur le côté est pendant que son frère en profiterai pour s'enfuir du côté ouest. Le plan se déroula comme prévu, FK186 fit croire qu’il avait vu une dizaines d’ombres bouger dans la forêt, et son frère pu s’infiltrer dans la forêt sans trop de problèmes. Il du s’éloigner rapidement du camp, son armure blanche ne facilitait pas son camouflage dans la forêt, comment tout les autres paysages d’ailleurs, pourquoi diable les clones portaient-ils des armures de cette couleur pensa-t-il ? Néanmoins, dans sa précipitation il oublia de prendre ses repères et commença à airer dans cette forêt dense pendant plusieurs minutes. Il commença à perdre espoir quand soudain il vit une silhouette s’approcher de lui. Le clone braqua son arme mais il reconnu le trappeur qu’il avait conduit la jedi et les clones. Il lu dans ses yeux la peur et compris qu’il y avait eu un problème important. Le trappeur fit signe au clone de le suivre. 

Publié dans Fictions

Commenter cet article