Mémoires d'un clone ; Chapitre 8

Publié le par Aralas

Par Aralas:


Chapitre 8: Protection

 

 

 

D'après les informations transmises à la 89ème, Laria Aralstha avait été sérieusement blessée et ne pourrai pas réintégrer la compagnie avant un bon moment. Les clones se retrouvaient donc sans général et ils avaient perdus un grand nombre de frères durant la précédente bataille. Quelques jours après ces événements, un commandant clone était venu voir la compagnie dans ses quartiers. Il avait reçut des ordres et leur expliqua qu'en attendant le retour de leur général et la réintégration de nouvelles unités, la plupart des clones allaient être envoyés sur la planète mère de la galaxie, Coruscant. Ils allaient être séparés en petit groupes et diverses missions leur allait être confiées, mais ils en sauraient plus durant le voyage. Pour le moment le commandant forma les groupes et FK187 allait être intégré dans un groupe de 5 clones en compagnie de FK186. Quand tout les groupes furent formés, un vaisseau de transport de troupe les emmena vers Coruscant. Chaque groupe devait se rendre dans une des nombreuses cabines du vaisseau. Dans la cabine, FK187 se remémora les différents informations qu'il avait appris durant son entrainement sur Coruscant. Il revoyait les images de ces immenses bâtiments, de toutes ces lumières et des nombreux vaisseaux personnels qui se déplaçaient tout le temps dans les immenses rues.

Alors qu'il était perdu dans ses pensées, le commandant fit irruption dans la chambre, regarda sa tablette et leur dit:

  • Bon vous 5 vous allez être assignés à la protection d'un VIP de Coruscant, il a récemment été victime de menaces apparemment séparatistes et il détient diverses informations qui sembleraient très importantes aux yeux des dirigeants de la république. Vous serez avec lui 24 heures sur 24 mais pas avec votre équipement habituel, regardez dans ces malles et vous trouverez ce dont vous avez besoin. Une fois arrivé sur la planète, une navette vous attendra et vous conduira à lui. Des questions?
  • Non commandant, répondirent les clones en chœur.

Le commandant sortit laissant aux clones le soin de s'équiper. Les clones trouvèrent des vêtements de civils renforcés à certains endroits comme le thorax, des fusils blasters plus petits et facilement transportable et des comlinks. En s'habillant, Fk187 trouva cette nouvelle tenue bien plus légère et confortable que son armure clone et il glissa son blaster dans l'étui de sa poche intérieur. Pour éviter qu'on ne reconnaisse trop facilement chacun portait quelque chose sur la tête, FK187 portait lui un bandana de couleur vert et ne c'était pas rasé depuis plusieurs jours ce qui le camouflait assez facilement. FK186 portait lui une veste avec un grand col et de petites lunettes de soleil.

Le voyage allait durer quelques jours, Coruscant étant au centre de la galaxie. FK187 n'aimait pas vraiment les longs voyages, et il tenta de s'occuper comme il pouvait. Il trouva dans sa chambre un vieux disque holographique et réussi a le mettre en marche. Il y avait dessus un film qui au vue de sa qualité graphique paraissait âgé. Mais pour le clone cela n'avait pas d'importance car il n'avait jamais vu de film. Les seuls choses qu'il avait pu voir était des tactiques de combats etc... Là le film parlait d'une sorte de relation impossible entre un jeune homme et une jeune femme. Le clone resta subjugué pendant toute la durée du film, tout cela parlait d'un sentiment qu'il ne connaissait pas, l'amour. Il eu tout le temps de re-visionner plusieurs fois ce film et il se mit a penser sans vraiment savoir pourquoi à l'infirmière qu'il avait rencontré quelques temps plus tôt. Il avait ressentit un sentiment bizarre en sa présence et il venait à se demander si ce n'était pas celui exprimé dans le film. Mais le voyage allait toucher à sa fin et il du se préparer à sa nouvelle mission.

Descendu du vaisseau de transport, il montèrent dans une petite navette d'un aspect assez quelconque qui les emmena dans un quartier qui avait l'air très chic et il s'arrêtèrent en haut d'un grand immeuble sur une grande air d'atterrissage. Les clones descendirent et un homme se dirigea vers eux. Il se présenta comme le capitaine de la garde personnel de Palabdo Icksiis, l'homme que les clones devaient protéger. Il les emmena ensuite quelques étages plus bas et les fit entrer dans une salle de contrôle.

  • Voici le centre de sécurité de ce bâtiment, dit-il en tendant à chaque clone une une carte holographique, et voici pour vous les plans d'ici. C'est à cette endroit que tout est contrôlé, on a accès a toute les caméras de sécurité et autres comlinks disséminés un peut partout. Rien ne peux nous échapper, fit-il en montrant du doigt les hommes qui travaillaient dans la pièce. Mais en vu des dernières menaces j'ai pensé qu'il fallait mieux être encore plus prudent. En effet pendant votre voyage jusqu'ici nos doutes ont été confirmés, on a appris par notre réseau que la tête de Mr Icksiis a été mise a prix. Bien, d'autres informations vous seront transmises plus tard, pour le moment je vais vous emmener au bureau principale ou le boss travail. Vous avez des questions?

  • Aucune, répondirent les clones.

Le capitaine les emmena devant le bureau et donna ses dernières instructions.

  • Bien, 2 d'entre vous seront directement dans le bureau, les 3 autres resteront dans les parages à faire des rondes.

Et il sonna à la porte qui s'ouvrit. FK 187 et FK 186 allaient rester au plus près du VIP. Un homme se tenait assis derrière un grand bureau, il paraissait assez grassouillet et plus tout jeune. Il semblait absorbé par son travail mais dénia à lever les yeux vers les hommes qui venaient d'entrer.

  • Alors ces vous qui devez assurer ma protection? demanda-t-il en dévisageant de la tête aux pieds les 2 clones. Je ne vois pas trop ce que cela va changer mais bon... le capitaine a tellement insisté... Bon maintenant installez vous mais ne me dérangez pas, dit-il en replongeant la tête dans son travail.

FK 187 en profita pour inspecter l'endroit. Le bureau était vaste et bien éclairé grâce à une énorme baie vitré dont Ickiis tournait le dos. Les autres murs étaient ornés d'étagères en bois massif qui regorgeais de divers bibelots, de documents holographiques et autres objets de décoration. La porte d'entrée disposait d'un système de sécurité qui pouvait empêcher toute intrusion par un panneau coulissant d'une haute résistance. Le clone s'installa sur une petite chaise le long d'un mur et sortit la carte holographique du bâtiment. Il examina minutieusement l'étage et repéra toute les entrées et sorties dont disposait le bâtiment. La sécurité devait être vraiment bonne car il y avait de nombreux points sensibles pensa le clone, mais le capitaine avait l'air assez sur de son travail.

Quelques heures passèrent et Ickiis décida qu'il était temps qu'il arrête de travailler. Il était invité à un gala ce qui surpris le clone car personne ne lui en avait parlé. Il décida d'en avertir le capitaine.

  • Ne vous inquiétez pas, tout est déjà préparé depuis longtemps, avant même la décision de faire appel à vous, dit le capitaine. Vous aurez juste à rester près de lui pendant la soirée, vous serez relié en permanence avec nous. Une équipe est déjà sur place et je vous accompagne avec d'autres pour assurer sa protection,

Le clone n'aimait pas ça mais apparemment il n'avait pas le choix.

Le transport se déroula sans encombre et la navette officielle arriva devant un grand bâtiment, dont une bonne partie faite en transparacier. Ils descendirent de la navette et se dirigèrent vers au auditorium.

  • Bon la soirée va commencer par une représentation théâtrale, expliqua le capitaine. La sécurité à déjà été mise en place et les dangers sont quasiment inexistants. Monsieur Icksiis dispose d'un balcon personnel, et vous deux, en désignant FK186 et 187, vous serez avec lui. Les autres vous resterez dans les couloirs devant les balcons.

Tous s'installèrent et quelques minutes après la représentation commença. Les deux clones ne cessaient d'observer la salle, plongée dans la pénombre. Plusieurs minutes se passèrent quand soudain FK187 cru apercevoir un reflet en hauteur parmi les projecteurs. Il se figea pendant quelques instants mais ne vit rien d'autres. Il ne savait pas si c'était dû a son imagination mais du coin de l'œil il regardait toujours les hauteurs. Quelque chose le poussait à se méfier et tout d'un coup il fit se coucher Ickiis. Un laser frôla leurs têtes et brûla le mur derrière eux.

- Sniper! cria le clone.

Publié dans Fictions

Commenter cet article